Sélectionner une page

SÉQUENCES

Voici quelques éléments pour réviser la séquence 3 sur l’OE poésie.

Il est évident que vous ne pourrez pas consulter en détails tous les liens : à vous de repérer ceux qui vous seront les plus utiles !

 

Sur Cendrars et La Prose du Transsibérien et de la petite Jeanne de France

*On ne peut plus à ce jour écouter sur internet la version de La Prose du Transsibérien figurant sur le dernier album de Bernard Lavilliers ; mais vous trouverez à son sujet divers articles sur internet, en particulier une interview audio du chanteur sur le site de la Radio-Télévision-Suisse.

*Le site Maremurex propose de nombreuses ressources autour de l’œuvre :

–       Une biographie de Cendrars,

–       Une présentation de l’œuvre,

–       Le texte de l’œuvre avec des annotations.

*Pour voir et / ou entendre Cendrars autrement, regardez cette brève vidéo de l’INA, ou écoutez cette (longue) émission de France Culture.

 

Sur les Delaunay et le simultanéisme (Histoire des Arts)

*Cette reproduction du « premier livre simultané » de Sonia Delaunay et Cendrars (première édition de La Prose du Transsibérien en 1913) permet d’observer en détails grâce au zoom.

*Vous pouvez également retrouver en ligne les différents documents projetés lors de la séance d’Histoire des arts :

–       La vidéo présentant Sonia Delaunay,

–       La vidéo présentant Robert Delaunay (en anglais – en bas de la page),

–       L’émission « D’art d’art » sur le tableau L’Equipe de Cardiff de Robert Delaunay (présenté au baccalauréat),

–       Le diaporama présentant le travail de Sonia et Robert Delaunay, et le simultanéisme, en lien avec Cendrars et les autres peintres de l’époque…

*NB : Dans son œuvre, Cendrars fait allusion à deux peintres de son époque dont vous pouvez regarder un peu le travail (ce ne sont pas des simultanéistes, mais ils sont représentatifs d’autres innovations artistiques de la fin du XIXe et du début du XXe siècle) :

–       Le douanier Rousseau (évoqué p. 55 dans le passage où le poète imagine des voyages dans des îles paradisiaques) : né en 1844 et mort en 1910, ce peintre autodidacte révélé par Apollinaire est connu pour la luxuriance des couleurs de ses paysages exotiques… même s’il n’était jamais allé plus loin que le jardin des Plantes à Paris !

–       Marc Chagall (évoqué p. 58, dans l’une de nos lectures analytiques) : né en 1887 et mort en 1985, ce peintre d’origine russe, ami d’Apollinaire et Cendrars, est très représentatif de la modernité du début du siècle.

*Pour élargir autour de la modernité en peinture et en poésie… Vous pouvez découvrir cette page consacrée à la Tour Eiffel, symbole de modernité et sujet d’inspiration des peintres (Delaunay, Chagall…) et lire ce commentaire du début de « Zone » d’Apollinaire (que nous avons abordé en classe, même s’il ne figure pas sur le descriptif…).

 

Sur d’autres aspects de la séquence « Poésie et Voyage »

*Vous trouverez en ligne de nombreux compléments sur tous les auteurs et les textes abordés ; j’attire votre attention sur cette explication du « Bateau ivre » de Rimbaud (regardez surtout ce qui concerne les 9 premières strophes, qui figurent sur votre descriptif).

*Enfin, si vous avez un peu de temps devant vous, je ne saurais trop vous conseiller d’écouter cette lumineuse conférence sur l’Odyssée par Jean-Pierre Vernant, un très grand spécialiste des mythes de la Grèce antique. C’est un peu long mais c’est très utile pour votre culture générale, au-delà même du bac…

 

BON COURAGE !